D’un 11 novembre, l’autre

Les 11 Novembre en France se ressemblent-ils (sur Twitter)? J’ai désormais un élément de comparaison, ayant moissonné le 11 novembre 2014 et le 11 novembre 2015.

Statistiques: l’effet Centenaire de 2014

Twwetsparjour

Figure 1. Nombre de tweets par jour.

La figure n° 1 montre le nombre de tweets par jour depuis le début de ce projet (le 1er avril 2014). On y voit trois grands pics:

  • Le 4 août 2014, centenaire de l’entrée en guerre du Royaume Uni (110684 tweets, et un nombre important de tweets les jours autour de cette date),
  • Le 11 novembre 2014, qui n’est pas le centenaire de l’armistice, mais qui était intégré aux commémorations du Centenaire en France (91108 tweets – avec un nombre de tweet assez important les 9, 10 et 12 novembre 2014),
  • Le 11 novembre 2015, qui n’est plus lié réellement aux commémorations du Centenaire, bien qu’il en reste un effet (73520 tweets le jour même, un nombre non négligeable de tweets les jours qui entourent cette date).

Il y a deux autres pics moins hauts mais néanmoins bien là:

  • Le centenaire de l’assassinat de l’Archiduc François-Ferdinand (28 juin 2014: 12029 tweets),
  • Le centenaire de la bataille de Galipoli, le 25 avril 2015, qui est également l’ANZAC day, c’est à dire le jour de commémoration de l’Australie et de la Nouvelle Zélande (7602 tweets).

Entre le 11 novembre 2014 et le 11 novembre 2015, il y a une nette décrue d’environ 18 000 tweets, et le nombre de tweets français est proportionnellement moins important. Il reste néanmoins que ce jour compte particulièrement dans les commémorations en France. Il n’y a pas eu une telle récurrence pour le août, peut-être est-ce lié à la temporalité du Centenaire au Royaume Uni.

Lorsque l’on regarde l’analyse du contenu des tweets francophones et la visualisation des comptes twitter qui ont utilisé, notamment, le mot-dièse #11Novembre, on s’aperçoit de fortes similitudes des discours… et de l’influence du contexte, principalement électoral: les régionales à venir, les primaires pour la candidature à la présidentielle du parti Les Républicains et, bien sûr, en toile de fond, la présidentielle de 2017 elle-même.

Permanences…

Figure 2. Classification hiérarchique descendante (tweets du 11 Novembre sans les retweets)

Figure 2. Classification hiérarchique descendante (tweets du 11 Novembre sans les retweets)

Certaines continuités par rapport à l’année dernière se retrouvent dans les mots. La seconde figure montre la classification des tweets par grands thèmes. Certaines de ces classes sont des « classiques » que l’ont a pu retrouver, peu ou prou, dans diverses analyses déjà faites sur ce site. Le 11 Novembre est un jour férié (classe 4) de commémoration (classe 10) de la Première Guerre mondiale (classe 6) où l’on honore les Poilus (classes 2, 3, 8), y compris, parfois, les fusillés (classe 10). Certains lieux et certains Poilus plus particulièrement (classe 11) sont évoqués. Le travail collaboratif sur la base de données des morts pour la France continue (classe 5). Cette année, on évoque aussi, mais peu, l’ouverture de magasins et de restaurants. Enfin, une partie de cette commémoration est politique (classe 9), avec une forte présence de François Hollande en un lieu différent de l’année dernière et avec invitation de son prédécesseur. Cette année, pas d’avion contestataire, ni de starlette tentant d’assassiner son compagnon.

…et campagnes électorales

Figure 3.

Dans la visualisation des comptes Twitter, on peut deviner le contexte électoral (figure 3). Des noms apparaissent qui étaient absents l’année dernière, principalement à droite et principalement des candidats aux primaires du parti Les Républicains (Nicolas Sarkozy, invité par François Hollande, et dont un tweet « mémoriel » a été retweeté massivement, Bruno Lemaire et Alain Juppé – peu visible sur cette représention, mais plus présent à certaines heures de la journée-, les trois principaux prétendants à l’investiture). En regardant de plus près, plus discrets, mais nombreux, les comptes d’extrême droite: Marine Le Pen, Florian Philippot et le compte officiel du FN notamment. Le 11 Novembre est une journée d’unité nationale, mais aussi d’instrumentalisation politique.

*

Sur ce graphe, on reconnait aussi les acteurs que l’on a pu observer déjà l’année dernière (la mission du centenaire, les passionnés d’histoire de la Première Guerre mondiale et de généalogie). On notera que, pour cette période de l’année, autour du compte « 1 jour – 1 poilu » a été lancé un défi d’indexation de la base de données des Morts pour la France dont les résultats seront annoncés le 18 novembre. L’historien que je suis est très admiratif de cette initiative.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *