Archives par étiquette : politique

Un homme politique, un millier de tweets et les archives

Ajout postérieur à la publication: France info a publié l’intégralité des tweets effacés par Manuel Valls.

Dans un article paru dans la rubrique « pixels » du Monde, deux journalistes, Martin Untersinger et Alexandre Léchenet, nous informent que Manuel Valls a relancé son compte twitter, après avoir effacé le millier de tweets déjà produit.

À la lecture de l’article, une question a émergé: le fil twitter d’un politique en fonction devrait-il être archivé par les services d’archives français? Pour les tweets effacés par Manuel Valls, en l’occurrence, la question ne se pose pas, légalement, dans la mesure où il semblerait qu’il se soit débarrassé de tweets antérieurs à ses prises de fonction comme ministre (et encore: il était député…). Indépendamment de cet incident, la question vaut le coup d’être posée: avec 74000 abonnés dans le cas de Manuel Valls, ses tweets atteignent potentiellement plus de citoyens que n’importe lequel de ses discours1. Un tweet est donc un vrai élément de parole publique.

Comme toute parole publique, elle peut poser problème a celui qui dans le passé l’a tenue, notamment en cas de contradiction avec sa parole présente. Les auteurs de l’article ont cité un tweet de Nadine Morano dont elle s’est débarrassé car, écrit pendant l’affaire Cahuzac, il devenait gênant pendant l’affaire Bygmalion. Bref, le personnel politique est souvent en contradiction avec sa parole passée.

D’où la tentation, pas toujours conforme à la loi, de se débarrasser des traces du passé. Il y a des précédents de bien plus grande ampleur que cet épisode Valls, comme la suppression de dix années de discours du site web des conservateurs britanniques pour des motifs… comment dire… peu avouables? Fait intéressant, les conservateurs avaient pris soin de faire aussi effacer les discours en question des archives de la Wayback Machine. Manuel Valls n’est pas allé jusque-là, ce qui nous permet de découvrir que son compte avait d’abord été, en 2009, créé par quelqu’un d’autre à des fins de parodie.

Être tenté d’effacer les traces du passé, certes, mais il y a la loi et, notamment, le code du patrimoine. Hors – sortons du cas particulier de Manuel Valls – la parole d’un.e politique en fonction doit (devrait?) être archivée. Les moyens des archives nationales étant ce qu’ils sont, la transition vers le records management, c’est-à-dire l’archivage des documents numériques, n’étant pas terminée (et en aucun cas facile, surtout en période de crise, donc de manque de moyens), cette parole, sur les réseaux, ne l’est pas nécessairement.

Dans les faits, le service du dépôt légal du web de la Bibliothèque Nationale de France archive les domaines en « .fr », des sites d’intérêt qui leurs sont signalés (ou de leur propre initiative, je pense) et, dans certains cas, des sites d’intérêt liés à des événements précis2 De plus, le service du dépôt légal du web archive un certain nombre de comptes twitter d' »intérêt ». La masse de travail et les ressources électroniques que représente ce dépôt légal impose des choix, dans la fréquence de passage des robots indexant les sites web, mais aussi dans la sélection, par exemple, des comptes twitter archivés.

Mais ce qui est publié sur twitter par un ministre n’est pas, que ce soit pour le citoyen comme pour l’historien, nécessairement le plus intéressant. Ce qui est particulièrement d’intérêt sera le processus ayant mené à la publication des tweets, c’est-à-dire le travail de la cellule de com’. Mais ce dernier se fait vraisemblablement sur support numérique et il n’est pas sûr qu’il soit aisé à archiver.

En conclusion, le tweet est un peu à l’image de la transformation numérique, qui touche le domaine des archives comme celui de la politique: on ne le prend pas encore suffisamment pris à sa mesure.

PS: je vous conseille de suivre la discussion que j’ai eue sur twitter ce matin avec l’exceptionnelle @e_archiviste:

PPS: vous pouvez aider les deux journalistes du Monde à reconstituer l’archive des tweets de Manuel Valls.

  1. Si j’en crois les statistiques fournies par Twitter pour mon compte, on peut partir du principe qu’un tweet a un taux d’engagement de 2% environ, ce qui fait tout de même autour de 1500 personnes à chaque tweet. []
  2. Si mes souvenirs d’une discussion avec Clément Oury sont bons, la BNF a ainsi archivé des sites web arabes pendant le printemps arabe. []

24 heures sur twitter: les (presque) 240 000 tweets contenant le terme « sarkozy »

Ayant découvert un nouvel outil pour capturer des données sur twitter, je l’ai immédiatement mis à rude épreuve, en lui demandant de collecter tout tweet comprenant le mot « sarkozy ». L’outil, et mon petit serveur, a tenu le  choc: près de 240 000 tweets collectés en 24 heures (du 2 juillet à 8h au 3 juillet à 8h). Je vous livre ici un aperçu des traitements que l’on peut appliquer à ce type de données. Continuer la lecture