Archives par étiquette : Projet de loi pour une République numérique

La fin de l’édition scientifique française en SHS?

Ce billet est un billet d’humeur qui fait suite à la parution d’une tribune dans Le Monde. Je ne suis pas spécialiste de l’accès ouvert, je m’exprime ici comme simple enseignant-chercheur, encore considéré comme (vaguement) jeune, et qui a sa petite expérience de la recherche dans un monde numérique.

Quans ou Mandarins Chinois (Jacques Grasset de Saint Sauveur. Musée d’art du comté de Los Angeles. Disponible sur Wikimédia Commons).

Drame dans le monde de l’édition scientifique (franco-)française: les revues «de savoir» françaises seraient en passe d’être «étatisées». Diantre. Les éditeurs académiques français vont-ils être acquis de force par l’État pour brider l’insolence des chercheurs? Non, ils vont devoir – si la loi est votée et que ses décrets d’application sortent – se soumettre à l’article 17 du (toujours) projet de loi pour une République numérique. Cet article inscrit dans la loi la possibilité pour un auteur de rendre accessibles librement ses publications «financées principalement sur fonds publics»1 au terme d’un délai de six (sciences) ou douze mois (sciences humaines et sociales), même si l’auteur a signé un contrat avec clause d’exclusivité avec son éditeur. On appelle ça l’«open access» ou le libre accès aux résultats de la recherche.

Continuer la lecture

  1. Texte extrait de l’explication des motifs de la loi pour l’article 17 et sous réserve que son contenu ne soit pas modifié entretemps bien évidemment. []