Numériser n’est pas mettre en données

En novembre dernier, à l’occasion du lancement des commémorations du centenaire de la Grande Guerre, le site “Mémoire des hommes” (et pas des femmes, semble-t-il) publie plusieurs bases de données sur la Première Guerre mondiale. Le site, sur sa page “historique“, mentionne notamment l’ajout des “historiques régimentaires des unités engagées dans la Grande Guerre, de […]

Les biais de la mise en données de l’histoire: lecture d’un article de Ian Milligan

Un ordre illusoire? J’ai déjà à plusieurs reprises insisté sur les possibilités, mais aussi les biais, induits par la mise en données de l’histoire, notamment à la lecture de Tim Hitchcock1. Ian Milligan est professeur assistant au département d’histoire de l’université canadienne de Waterloo. C’est un historien numérique reconnu, qui s’intéresse notamment aux changements méthodologiques […]

Mise en données du monde, mise en données de l’histoire?

Grâce à un billet1 de Guido Koller sur son excellent blog We think history, j’ai découvert le livre de Viktor Mayer-Schönberger and Kenneth Cukier sur le Big Data2. Mise en données du monde? Parmi les nombreux éléments apportés par le livre, je vais ici m’arrêter au chapitre Dataification3. Dataification a été traduit par le Monde […]

Sur Peter Haber et son Digital Past – Retour du séminaire #DHEHESS

Le séminaire Digital Humanities. Les transformations numériques du rapport aux savoirs (#DHEHESS sur twitter) est un séminaire de Pierre Mounier (EHESS / CLEO), Aurélien Berra (Paris Ouest) et Marin Dacos (EHESS / CLEO). La séance du 8 janvier 2014 était consacrée à un livre de Peter Haber: Digital Past, Geschichtswissenschaft im Digitalen Zeitalter publié en […]

Bricolage

Une question qui revient souvent sans que je puisse y répondre est celle de mon rapport à l’outil numérique. Comme je l’avais dit – en fanfaronnant un peu, je le reconnais – à un journaliste de l’AFP (repris récemment dans un journal de la PQR): je suis un cas extrême, passé d’un monde où le […]

1 422 776

Je voulais revenir depuis longtemps sur un billet que j’ai écrit il y a trois ans et demi. Intitulé (pompeusement) Numériser n’est pas mettre en données, son cœur était une critique de la base de données des Morts pour la France, publiée sur le site Mémoire des Hommes du ministère de la Défense. Si la […]

Qu’est-ce qu’«écrire» en histoire à l’ère numérique?

Marcello Vitali-Rosati a publié il y a quelques jours un billet posant la question suivante: Les chercheurs en SHS savent-ils écrire? Très mal accueillie par nombreux collègues sur Twitter en raison de son ton volontairement provocateur, une seconde version a été publiée, ainsi qu’une réponse aux commentaires reçus. Ce sont ces deux textes que je […]

À propos d’une crise de confiance

Le 14 novembre dernier, Le Monde publiait un article sur les réformes envisagées par le Ministère de la Culture pour l’ensemble de son domaine d’administration, ce qui inclut les différents services d’archives. L’article du Monde repose sur un document confidentiel publié par L’Humanité le lendemain. Peu de temps après, Vingtième Siècle, revue d’histoire publiait une motion: […]

Guerre et neutralité au travers des archives de deux journaux suisses romands

Dans le cadre d’un cours co-enseigné avec ma collègue Raphaëlle Ruppen Coutaz, donné à l’EPFL et ouvert aux étudiants de l’Université de Lausanne, nous allons travailler sur la base de données des archives du Temps. Le Temps est née en 1998 de la fusion de trois titres de presse suisses romands: La Gazette de Lausanne, […]

L’Histoire et le flux

«Tout historien travaillant sur Twitter est condamné à finir en institution spécialisée»1. Ce billet a été commencé avec l’idée très vague de démontrer l’importance d’une notion informatique, l’API. Il a évolué, de manière assez imprévue, sans aucune référence à cette notion, sans que je ne puisse dire pour le moment si j’en apprécie le résultat. […]