L’Europe «non supervisée»: nouveau blog pour un nouveau projet de recherche

Indubitablement, mes recherches autour des traces de la Grande Guerre et de son Centenaire devaient se terminer, comme les commémorations du Centenaire, elles-mêmes, se terminent. Nous approchons du 28 juin 2019, centenaire du traité de Versailles.

Le traité de Versailles est central dans une grande partie des enseignements que j’ai reçus depuis le cours magistral de Louis Dupeux et la conférence de méthode, à l’époque, de Sylvain Schirmann à l’IEP de Strasbourg, des recherches que j’ai menées depuis, des enseignements que j’ai donnés et que je donne toujours. Comment travailler sur la politique économique et monétaire du IIIe Reich sans référence au traité de Versailles? Comment s’intéresser au plan Young, à la banque des règlements internationaux (BRI), aux grandes négociations économiques et monétaires (il y en a) des années 1930, aux discussions sur l’organisation économique et monétaire, même après 1945, du continent européen sans avoir le traité de Versailles – et les autres traités d’île de France, d’ailleurs – en tête?

Mais toute page se tourne et il est temps pour moi de passer à un nouveau projet de recherche et à une période nettement plus récente (les années 1980 à 2010), même si plusieurs publications sur le Centenaire de la Grande Guerre sont encore en cours de rédaction. Ce nouveau projet de recherche réunit plusieurs axes de recherche que j’ai déjà suivis: les questions monétaires, les traces de mémoire collective en ligne, l’histoire de l’organisation économique, monétaire – y compris la mémoire collective, d’ailleurs, des faits monétaires, qui est une histoire à écrire – et politique du continent européen et, peut-être, surtout, le rôle des citoyens, le rôle que ces citoyens se donnent dans leurs activités en ligne.

Ce nouveau projet de recherche appelé UNSURE – Unsupervised Europe: European citizens and online debates about European integration fait l’objet d’un nouveau carnet de recherche sur Hypotheses.org (en anglais). L’un des objectifs de ce blog est de montrer, dans un premier temps, la viabilité du projet et, surtout, l’existence de sources. Mon ambition est de collecter toutes les sources en ligne liés à des débats entre citoyens autour de l’intégration européenne (en anglais, français, allemand). Je commencerai par une analyse des débats sur des newsgroups francophones comme fr.soc.economie, aujourd’hui atteignables via Google Groups, auparavant sur usenet. Il est fort à parier, d’ailleurs, que j’y retrouve des traces du traité de Versailles, tant il a modelé l’Europe.

Pour résumer mes activités sur carnets de recherche, retrouvez

  • le Goût de l’archive à l’ère numérique, projet mené avec Caroline Muller (Rennes 2) sur http://www.gout-numerique.net/ et son blog;
  • mes réflexions sur le projet #ww1 sur le carnet que vous êtes en train de lire;
  • mes réflexions sur les relations entre histoire et numérique sur ce même carnet;
  • les évolutions du projet UNSURE sur http://unsure.hypotheses.org/, auquel sera associé un compte Twitter @projectUNSURE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.