Quel rôle pour les historiens et historiennes pendant une pandémie?

J’ai aujourd’hui publié sur le site web de mon centre de recherche, le Luxembourg Centre for Contemporary and Digital History, un billet de blog exposant des résultats très préliminaires d’un nouveau projet de recherche: #covid19fr.

Je m’étais promis d’arrêter Twitter. Avec ma recherche autour de la Grande Guerre sur Twitter, je suis, très honnêtement, fatigué des tweets. Mais le dimanche 15 mars, alors que le confinement se profilait, je me suis posé la question: que faire?

J’ai donc lancé une nouvelle collecte de tweets, centrée sur des hashtags francophones liés à la pandémie de covid19. L’idée est de documenter le confinement. Cette collecte est malheureusement limitée à des hashtags francophones en raison des limitations techniques imposées par Twitter (1% des tweets publiés maximum).

En tant qu’historiens et historiennes, notre rôle ne peut être d’aller « au front » pour reprendre le vocabulaire guerrier malheureux employé trop couramment: nous ne sommes tout simplement pas formés pour cela. J’en ai d’autant plus conscience que plusieurs membres de ma famille proche sont en ce moment sur le terrain. Collecter des tweets ne fait pas prendre de risques ni reculer une pandémie. J’espère simplement apporter ma petite pierre à l’édifice nécessaire de la compréhension de cette pandémie.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.