Archives par étiquette : goût de l’archive

Passer les données au révélateur

En septembre, j’étais professeur invité à Rennes 2. Outre 4 interventions1, nous avons travaillé avec Caroline Muller pendant tout ce mois (et cela va continuer encore quelques temps) pour préparer la suite du Goût de l’archive à l’ère numérique.

Un soir, nous marchons dans le centre de Rennes et tombons sur la place de Coëtquen, où l’on peut admirer une fontaine à la tête coupée de l’artiste italien Claudio Parmiggiani. Installée en 1993 et ayant connu de nombreuses tribulations, j’avais déjà vu cette fontaine, il y a 25 ans (sigh), lors de mon seul et bref passage à Rennes avant 2019.

À la fin de l’année scolaire 1993/1994, j’ai mon bac. L’été s’annonce studieux, dédié à la préparation du concours de l’IEP de Strasbourg. Avant de m’enfermer durablement pour bosser, je fais un stage d’une semaine à Dinan pour apprendre le développement photo. Je me promène quelques heures à Rennes avant d’attraper un bus pour Dinan, tombe sur cette fontaine et la prend en photo. Une fois à Dinan, j’apprend le développement (la pellicule) et le tirage (la photo papier) sur cette photographie de la fontaine à la tête coupée.

Continuer la lecture
  1. Que vous pouvez retrouver sur le blog du Goût de l’archive à l’ère numérique: 1, 2, 3 et 4 []

Retour sur la journée d’étude autour du goût de l’archive à l’ère numérique

Le 14 novembre, Caroline Muller (Rennes 2) et moi-même avons, avec l’association des archivistes français et le soutien des Archives nationales, organisé une journée d’études autour du Goût de l’archive à l’ère numérique, livre en ligne que nous coordonnons.

Nous avons demandé à Arlette Farge, autrice du Goût de l’archive en 1989, et Sean Takats, professeur à l’Université George Mason et directeur de la recherche au Roy Rosenzweig Center for History and New Media, qui dirige les projets Zotero et Tropy, de discuter autour du goût de l’archive, avec l’aimable et très réussie modération d’Emmanuel Laurentin de France Culture. L’après-midi, une session passionnante a été organisée par nos collègues archivistes, notamment Dominique Naud et Julien Benedetti: l’une des raisons du succès de la journée a été ce travail conjoint avec l’AAF ainsi que le déroulement de la journée aux archives nationales à Pierrefitte-sur-Seine et son introduction par Françoise Banat-Berger, directrice des AN. La journée s’est terminée par des ateliers autour de la transmission du métier d’historien.ne à l’ère numérique, des archives nées numériques et des archives numérisées.

Continuer la lecture